Page d'accueil
Air respirable

Air respirable

Une qualité d'air comprimé pour respirer sainement : la norme NF-EN12021. L'air comprimé traité est le seul procédé permettant d'éloigner efficassement la source de prélèvement du contaminant local.

Unités d'air respirable

Un résultat au-delà des exigences de la norme en vigueur pour vous mettre en conformité simplement et efficacement. unité dair respirable MT10

La sécurité du personnel est un enjeu majeur pour les entreprises. Avec les normes sur l’air respirable, un cadre est défini pour le respect des opérateurs travaillant sous adduction d'air comprimé dans un environnement  contaminé. 

Les polluants les plus fréquemment présents dans l’air comprimé et qui menacent les utilisateurs sont :

  • La fumée
  • L’huile
  • Les vapeurs
  • Les gaz
  • Les particules solides
  • Les micro-organismes

valeurs limites de la normes

valeurs limites de la Norme EN 12021 PARKER

Domaines d'application

  • Nettoyage de cuve (vinicoles, pétrochimie)
  • Fabrication pharmaceutique, conditionnement chimique
  • Air médical et hôpitaux
  • Désamiantage
  • Micro-billage, sablage, décapage
  • Tunnelier, travaux en milieux confinés
  • Pulvérisation de peinture
  • Marine
  • Nucléaire et autres applications spéciales

 

 air médical IS 7970944  peinture automobile IS 16120459  opération de désamiantage 5873677
 Air médical  Peinture automobile  Opération de désamiantage


GUILMAN vous propose une large gamme de purificateurs d’air respirable : de la simple unité pour protéger d’un faible niveau de particules de poussières jusqu’au dispositif complet conçu pour des applications à risques et répondant aux exigeances de la norme NF-EN 12021 .

Principe de fonctionnement des unités d'air respirable

8 étapes pour un résultat optimal sur la base d'un air comprimé lubrifié ou non

  1. préfiltration à 25 microns, rétention d'huile à 0,1 mg/m3
  2. filtration submicronique, rétention d'huile à 0,01 mg/m3
  3. adsorption phase A, adsorption de l'humidité (point de rosée négatif)
  4. adsorption phase B, réduction du taux de CO2
  5. 1er étage d'épuration, rétention des vapeurs d'huile
  6. étage de catalyse, transformation du CO en CO2
  7. 2ème étage d'épuration, réduction finale du taux de CO2
  8. filtre final, rétention des particules

 


L'adduction d'air sous pression avec traitement du CO et du CO2 permet d'éloigner de manière presque illimitée la prise d'air extérieur, de la traiter contre toute pollution et d'obtenir ainsi l'appellation ''air respirable''.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes